Tchad | Tchonaï, un ministre zélé…

Il anticipe les désirs de son patron

Lors d’une descente inopinée le week-end dernier pour visiter les chantiers de construction dans la capitale, Idriss Déby dit avoir constaté un trop grand nombre de motocyclettes-taxi circulant dans les grands axes. Il a dit qu’il est préférable de trouver un moyen de transport urbain qui serait plus adapté avec pour objectif de réduire le nombre d’accidents de circulation.

Mais seulement voilà, le Ministre de l‘Intérieur, Tchonaï Elimi Hassan, a compris à sa façon les propos du chef de l’Etat et a décidé d’interdire purement et simplement l’usage de motocyclettes-taxi comme moyen de transport urbain dans la ville de N’Djamena.

Depuis hier soir, il est interdit aux « clandomen » d’exercer leur métier.

Selon le site internet du Palais rose ce matin, cette mesure intervient prétendument « suite à l’interception, dimanche dernier, d’un  »clandoman »  transportant des engins explosifs ». Donc, il décide de sanctionner tous les clandomen sous prétexte que l’un d’entre eux a été interpellé alors qu’il transportait des engins explositifs ? Incroyable !

Pendant qu’on y est, pourquoi ne pas prendre la même mesure contre tous les taxi-bus sachant que certains sont bourrés d’armes de guerre et circulent en toute impunité dans la capitale ?

Dans un pays normal administré par des hommes compétents, une décision aussi grave (de surcroît non souhaitée par le chef de l’Etat) n’aurait jamais été prise sans un minimum de concertation préalable avec l’ensemble des acteurs sociaux (syndicats, associations des consommateurs, association des usagers de la route, etc.) pour évaluer son impact sur l’emploi des principaux concernés (qui se retrouveront au chômage) et sur les conditions de transport des personnes qui n’ont pas les moyens de payer un taxi normal.

Le Tchad étant administré par des individus intellectuellement diminués dont la vocation première se limite à anticiper les désirs supposés du chef de l’Etat pour lui faire plaisir, il n’est pas étonnant que ce Ministre de l’Intérieur ait pris sa décision absurde sans penser aux conséquences nombreuses aussi bien sur l’économie que sur la situation sociale de plusieurs milliers de familles qui ne vivent que de cette activité.

On attend de voir s’il a le courage de prendre une décision ferme contre les « douaniers bogo-bogo » qui tuent avec leur 4×4 dix fois plus de piétons que les moto-taxi.

Quand sera-t-il temps pour ces énergumènes de comprendre enfin qu’on ne gère pas un pays à la petite semaine ?

© Tchadoscopie

Au Tchad, le taux de chômage en milieu urbain est estimé à environ 50%

http://www.tschadmission.org/fr/projets/projets-de-developpement/formations-polytechniques/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

L’ours de Presse-Hangaabi

Directeur de la Publication : Mustapha B. Hattaby | Rédaction : Chroniqueurs bénévoles et Mustapha B. Hattaby

%d blogueurs aiment cette page :